FORUM AFRICALLIA 2010 LES ENTREPRISES DE L’ESPACE UEMAO FONT LA COURS AUX AUTRES DU MONDE ENTIER.

Publié le par lemarcheafricain.over-blog.com

LES INSTITUTIONS AFRICAINES  >   FORUM AFRICALLIA 2010 LES ENTREPRISES DE L’ESPACE UEMAO FONT LA COURS AUX AUTRES DU MONDE ENTIER.

FORUM AFRICALLIA 2010
LES ENTREPRISES DE L’ESPACE UEMAO
FONT LA COURS AUX AUTRES DU MONDE ENTIER

Les 20 et 21 mai 2010, Ouagadougou était le centre d’intérêt de centaines de chefs d’entreprises venus de divers horizons. C’était à la faveur du Forum Africallia, le 1er forum ouest africain de développement des entreprises. Une rencontre multisectorielle qui a réuni 190 entreprises de l’espace UEMOA (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée-Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo) et 110 autres du reste du monde. Difficile dans un court terme de définir l’impact d’un tel rendez-vous, mais au lendemain de cette 1ère dans la sous région, les perspective sont prometteuses pour plusieurs entreprises participantes.

Les rencontres en amont des entrepreneurs au niveau des chambres de commerce de certains pays participants au Forum Africallia, témoignent de tout l’espoir que les chefs d’entreprises fondaient sur cette rencontre d’affaire. En mars, la Chambre de Commerce de Dakar au Sénégal avait par exemple tenue une concertation au cours de laquelle il avait été dit que « la première édition du forum ouest africain de développement des entreprises et des partenariats d'affaires, est une dynamique que le gouvernement du Sénégal ne cesse d'appuyer en engageant des réformes d'ordre institutionnelles et réglementaires concourant sensiblement à la création d'un environnement des affaires saines et incitatives. »
Le leitmotiv de ce forum initié par la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina était justement de créer un environnement propice aux affaires. S’inspirant du forum Futurallia en France, Africallia ouvre les portes du monde aux chefs d’entreprises de l’espace UEMOA à la recherche de partenariats stratégique, commercial, technologique ou financier. Il a réuni 376 participants pour un total de 2 770 rendez-vous d’affaires environ en 48 heures. Les principaux secteurs d’activités concernés étaient l’agro-alimentaire, le commerce, l’industrie manufacturière, les produits pharmaceutiques, les banques, les assurances, le transport. Comme l’a souligné le ministre burkinabé du Commerce, de l'Entreprise et de l'Artisanat, Léonce KONE, « le forum "Africalia" offre des opportunités réelles aux chefs d'entreprises de l'UEMOA de rencontrer et de nouer des relations d'affaires avec les entreprises du monde. » Avec ses 80 millions de consommateurs, l’UEMOA constitue un marché potentiel à conquérir pour les entreprises du reste du monde. Ce chiffre est à la fois un important atout pour le développement de l’industrie régionale, permettant ainsi d’intensifier les échanges commerciaux intra-communautaires. Le développement du concept d'Africalia en partenariat entre les différentes chambres de commerce des pays de l’UEMOA, participe à la mise en réseau des milieux d'affaires ouest africains. Au-delà donc de permettre aux entreprise de l’UEMAO de rencontrer celle du reste du monde, il s’agit aussi de favoriser le rapprochement entre entreprises de l’espace pour donner une nouvelle dynamique au commerce intracommunautaire qui est faible.
Deux (02) mois à peine après la tenue de ce forum, les impacts sont encore difficiles à percevoir dans le fonctionnement des affaires des différentes entreprises. Mais les participants ont témoigné de leur satisfaction à travers des correspondances à la Chambre de Commerce du Burkina Faso. L’équipe d’Africallia a montré à son tour toute sa disponibilité, pour accompagner les chefs d’entreprises dans la concrétisation des projets qu’ils ont initié au cours de la manifestation. Mais d’ores et déjà, avant de venir à Ouagadougou, le Sénégal prévoyait à l’issue de cette 1ère édition, la mise en place de l'Association Africalia, les initiateurs estimant qu'elle apporterait tout son discours nécessaire pour porter la coopération commerciale dans l’espace UEMOA à des niveaux plus élevés. Le président de la Commission de l’UEMOA, Soumaïla CISSE à propos de cette manifestation à caractère intégrateur n’a-t-il pas laissé entendre que « Africallia constitue un cadre idéal pour nouer des partenariats techniques et financiers de type gagnant-gagnant. » Le Forum Africallia dont la périodicité reste à déterminer, ambitionne de se tenir de façon tournante dans les pays de l'espace UEMOA. 
Fabrice Yi-Bour BAZIE

www.lemarcheafricain.com

 

Commenter cet article